free html5 templates

Florence Rapinat

Céramiste

Batailles avec forme et feu.

De travaux à travers les proportions en dessin, graphisme, peinture, peintures où la couleur scande l’espace, insectes d’humour et de vent, le travail de la terre émerge.

La pensée devient terre pétrie, roulée, plaques taillées, assemblées, travail de glisse lissée du bout des doigts, à toute échelle des bijoux à la sculpture. Terre polie recouverte d’une couverte, puis d’émaux moins transparents, brûlés.

Avec un minimum de moyen, un portrait de volumes géométriques, Florence Rapinat arrive à l’essentiel.

Par une courbe simple dans une structure à pans coupés, un portrait dégage la présence d’un homme, intègre. L’âme qui le porte arme là la structure d’un grand visage en terre noire, portrait du père.

Une grande cruche d’allure moyenâgeuse retient ses courbes. D’autres plus baroques, organiques, sortent des racines sur leur vase même.

Ailleurs, des sphères pures blanches ou noires, au noir brûlé.

Des colombins forment les poches d’on ne sait quel jardin lointain. Une poétique y naît.

L’humour sous-jacent d’un poisson volant, sans voler, lourd de terre, lève pourtant le jour.

Florence Rapinat a ancré son travail à travers la terre et le feu, le feu selon les degrés et profondeurs des fours.

Cette bagarre de l’homme avec le feu a mis la céramique au sommet des arts en Orient.

La main ne joue pas seule, le feu a enveloppé la chose avec la chimie.

Chaque ouverture du four est fête inquiète, surprise, échecs et joie.

Le travail avec la terre c’est se battre avec le feu, la chimie et les siècles depuis les jarres si grandes que l’on y repliait les morts, jarres gardées au Musée de Lipari à l’ombre de l’Etna aux terres retournées d’obsidiennes et de lave.

Jeanne Gatard

Mobirise

La passion de la céramique a pris pour moi sa source, enfant, dans la contemplation des décors d’Edouard et Armand Cazaux dans les salles de bain, patio ou cuisine familiale entre la Normandie et le Pays Basque. Le bac en poche, je me dirige vers une école d’art pour y étudier le graphisme et exercer ce métier une trentaine d’années tout en pratiquant le dessin, la peinture, la mosaïque et la gravure...

En 1994, je pousse la porte de l’Atelier de la terre d’argile à Paris et présente une première exposition (SensoI) en 2003, honorée par la venue de Madame Mireille Cazaux. Hors les murs de l’atelier, Christa de Coppet m’initie à la cuisson primitive à ciel ouvert, mais le besoin de travailler la couleur est essentiel et je passe par une période de peinture.

J’installe un four en 2015 dans mon atelier de Creuse. Première participation aux journées européennes des métiers d’art, puis sélection au marché de la tuilerie de Pouligny en 2016, année du décès de mon père qui m’inspire une série de coupes, vases et un série de statues issues du bestiaire fantastique des enluminures médiévales, puis l’installation «Vallée des larmes» à l’abbaye de Prébenoît en 2017. La même année, première commande de trophée pour le prix Georges Bizet remis au théâtre des Champs Elysées et rencontre avec Jeanne d’Hautesserre qui m’invite à exposer à la Mairie du 8e arrondissment à Paris (Senso III).

L’atelier situé en Creuse est un havre de nature où je puise principalement mon inspiration et je travaille aussi à Paris. Six pièces ont été présentées aux expositions Atelier XIV et XV en 2016 et 2017 à la Fondation La Source à Villarceaux, où j’interviens en atelier artistique socio-éducatif, ayant en 2015 complété ma formation initiale par une reprise d’étude en art-thérapie à l’école de médecine. Une des particularités de mon travail réside dans la lenteur de la technique (montage manuel plaque et colombin) et une quête d’harmonie dans des séries monochromes, des recherches de matière et motif trait en lignes de colombins. Email posé au pinceau ou au pistolet.

Je suis une formation complémentaire en recherche émail auprès de Marc Uzan en 2016. Je réalise aussi des objets utiles d’art de la table et décoratifs pour la maison, ainsi que des pièces uniques de bijoux. J’expérimente l’argile noire dans les pièces récentes. Ce nouveau chemin, de terre et de feu est pour moi une synthèse et surtout un vaste champs de recherche qui s’ouvre, dans cette incroyable diversité de possible et de fragile qu’offre la céramique.

Florence Rapinat Gamard

Parcours et expositions

1957

Naissance à Alençon

Vacances fréquentes à Montoire-sur-le-Loir chez ses grands-parents Robert et Jacqueline Gamard, et à Anglet chez son arriète grand-mère Charlotte Bartley, amie d’Edouard Cazaux qui a décoré ses villas.

1979/83

Etudes

Etudes à l’école Nationale Supérieure d’Arts Plastiques à Orléans et rencontre le peintre, Christian Parisot. Séjours en Italie et en Grèce avec Jeanne Gatard et Alexandre Bonnier. Rencontre avec Jeanne Modigliani.

1983

Diplôme

Diplômée DNSEP
(Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique),
1984 : Inscription à la Maison des Artistes.

1984-94

Rencontres

Rencontre le photographe Rémy Deluze. Séjour à New-York chez sa sœur Juliette où elle travaille une collection de bijoux d’artistes. S’installe dans le 17e à Paris. Naissance d’Alexis en 1987.
Rencontre le photographe Daniel Pype, naissance
de Martin en 1991 et Jeanne en 1994

1996/2007

Terre - Bois - Verre - Eau

Fréquente l’Atelier de la Terre d’Argile à Paris dirigé par Christa de Coppet et en 2003, exposition Senso I, en présence de Mireille Cazaux. Série de xylogravures.  Réalisation de plusieurs mosaiques et une série
de 50 aquarelles sur le sujet de la pince à linge.

2010/2012

Peintures

Les tulipes accompagnent des épisodes de soucis
de santé. Travail de peinture sur ce sujet floral.

2014/2015

Art-thérapie

Reprise d’étude à Université Paris Descartes à l’hôpital Sainte Anne - DU Art-thérapie.

2015/2016

Installation du four en Creuse

Professeur de sculpture à l’école Alsacienne.
Installation d’un four dans l’atelier de Creuse. Participations à des manifestations de céramistes.
Formation email auprès de Marc Uzan.

2016/2017

Trophée Prix Georges Bizet

Ateliers artistiques sociaux-éducatifs pour la Fondation
La Source présidée par Gérard Garouste. Commande d’un trophée pour le Prix Georges Bizet. Décès de son père en 2017, travaille la série de pièces de faïence noir & blanc.

2006-2018

Expositions personnelles

2006 : Coq en ligne - Paris
2007 : Voyage en pince à linge  - Paris 
Paris 2008 : Chaises de jardin  - Paris 
Paris 2009 : Ateliers de Belleville  - Paris
2012 : lAA tu lipe & autres fleurs - Paris 
2013 : Fleurs à l’hôpital Hôpital Paul Brousse -Villejuif
2013 : Rendez-vous aux jardins Chapelle de la Pitiè Salpètrière - Ivry
2015 : De floral à minéral - Peintures - Philomuses - Paris 2016 : JEMA Journées nationales de la céramique - Paris 2018 : Senso III, Paris, Mairie du 8e
et Hôpital Paul Brousse, Le temps du regard - juillet-août

2017-2018

Expositions collectives

2007 : Les oiseaux - Château du Tertre (Gouaches) 2010/12 : Art rugby, (pièces uniques mosaïques)
2012 : Festival de la Micronouvelle et du Haïku, Beauvais.
2013 : 27e rencontre de peintres - St Ceneri-Le-Gerei
2013-14 : Participation concours international grand format plein air Fourges. 
2014 : La taupinière d’Alzyre - Creuse
2016 : 17e Journées de la céramique d’art - Pouligny
2016 : Atelier XIV - Fondation La Source - Villarceaux
2017 : Pré des Arts - Abbaye de Prébenoît - Creuse
Atelier XV - Fondation La Source - Villarceaux
Vente annuelle John Bost à l’Unesco
2018 : Ventes de l’Etoile et John Bost.

Me contacter

© Copyright Florence Rapinat - TDR